Les 3 étapes de la dégustation

Appendre à goûter le vin passe par une méthodologie accessible à tous...

Étape 1 : Examen Visuel
1 –   La Limpidité donne une indication sur la propreté (important pour connaître l’aspect sanitaire du vin).
2 –   La Couleur par son intensité ses nuances donne une indication sur la consistance et l’évolution du vin.
3 –   La Brillance donne une indication sur la teneur en acidité du vin (scintillant signifie riche acidité et vis versa).
4 –   La viscosité sur les parois du verre (les larmes, les jambes) donne une indication sur l’onctuosité, la rondeur, le gras.

Étape 2 : Examen Olfactif
Le premier nez : Verre au repos avant agitation
1 –   La première impression est-elle : bonne ou douteuse ?
2 –   L’intensité aromatique est-elle : puissante – ouverte – discrète ou fermée ?
3 –   La Complexité aromatique, y a t-il plusieurs familles d’odeurs dans ce vin ?
4 –   La Nuance aromatique (Florales, Fruitées, Végétales, Minérales, Boisées, Épicées, Grillées, Sous-Bois, Animales…).

Le second nez : Après agitation du verre
Refaire les étapes du premier nez… On obtient une évolution par rapport au premier nez (augmentation de l’intensité aromatique, de la complexité et des nuances).

Étape 3 : Examen Gustatif
1 –   L’attaque donnée par l’acidité est-elle : molle – souple – franche ou vive ?
2 –   L’équilibre : entre l’acidité et le moelleux (alcools, glycérols + sucres)
. Vin Blanc : Acidité – Moelleux
. Vin Rouge : Acidité – Moelleux – Tanins (quantité et qualité)
3 -  Le corps (la matière) est-il léger ou consistant ?
4 – La fin de bouche est-elle plaisante ou non ?
5 -  La Longueur en bouche (empreinte laissée par le vin) est-elle courte ou longue ?

NB : l’ensemble des perceptions en bouche s’appelle la Flaveur.

Ces perceptions sont caractérisées par :
Le Goût (les 4 saveurs : sucré – salé – acide – amer).
Les arômes par rétro-olfaction.
Les sensations trigéminales : sensations tactiles (texture du vin).
Les sensations thermiques (température du vin).
La sensation pseudo-thermique (qui peut être donnée par l’excès d’alcool par rapport à la matière du vin).
Les sensations chimiques (interaction de molécules : acidité, tanins).